Nous l’avons déjà évoqué : les bienfaits d’une alimentation majoritairement végétale ne sont plus à prouver. Que ce soit pour l’environnement, notre santé, ou pour nos amis les animaux, nous avons le pouvoir d’avoir une influence positive sur ces trois domaines à la fois grâce à une seule action : notre alimentation !

Mais voilà, lorsqu’on décide de diminuer sa consommation de produits d’origine animale, de nombreuses interrogations et problématiques surviennent.

Par quoi remplacer tous ces produits auxquels je suis habitué(e) et que j’adore ? Comment éviter les carences ? Comment faire lorsque je suis invité(e), lorsque je vais au restaurant ? Comment vont réagir mes proches ? Etc etc… Toutes ces questions sont NORMALES et tout à fait légitimes. Je me suis moi-même posé environ 12 000 questions lorsque je suis devenue végétarienne, et je continue de m’en poser encore tous les jours !


Je me suis amusée à lister les conseils les plus précieux que j’aurais aimé recevoir il y a 10 ans, lorsque j’ai amorcé ma transition vers une alimentation végétarienne. Je vous les partage ici aujourd’hui. Gardez bien en tête que sur ce chemin, il est important de s’écouter, de tester, de s’entourer et de se faire PLAISIR !


Allez c’est parti pour mes 10 conseils les plus précieux à garder en tête lorsqu’on décide de végétaliser son alimentation :

  • La première astuce est toute simple : au lieu de supprimer certains aliments de votre alimentation, ajoutez-en de nouveaux ! Ayez en tête que cette aventure est synonyme de découvertes, et non pas de privations ! Changez de perspective ! Imaginez toutes les saveurs que vous ne connaissez pas encore, et que vous êtes sur le point de découvrir ! Partir avec cet état d’esprit positif, permet d’amorcer le changement en douceur, et de ne pas se priver, mais de découvrir de nouveaux aliments, de nouvelles recettes, pour manger encore mieux, et encore plus varié ! Se priver au contraire, c’est comme dire au corps qu’on le met en punition pour une période indéfinie. C’est le meilleur moyen pour ne pas tenir sur la durée, et en plus, c’est tristounet !

  • Lancez-vous un petit défi ! Pourquoi ne pas instaurer une journée végétarienne chaque lundi (Veggie Monday!) par exemple ? Ou alors tenter une semaine 100% végétarienne avant les fêtes de fin d’année ? Ou encore, composer des repas végétariens chaque soir de la semaine ! Soyez imaginatifs ! Le fait de se lancer des petits défis motive, et permet d’amorcer ces changements progressivement et de façon ludique !
  • Amorcez les changements progressivement, pour habituer le corps en douceur, sans le brusquer. Effectivement, la mémoire sensorielle est attachée, parfois depuis de nombreuses années à des plats familiers, synonymes de plaisir. Il faut en quelque sorte rééduquer notre palais, et ça ne se fait pas en quelques jours ! Notre organisme tout entier doit s’adapter, laissons-lui le temps qu’il lui faut. Concrètement, il ne s’agit surtout pas de jeter à la poubelle pour toujours tous vos produits d’origine animale, mais de tester un nouveau produit végétal par semaine par exemple, toujours dans cette idée d’y aller en douceur.
  • Voyagez grâce à votre assiette ! Il est difficile de faire des projets de voyages en ce moment… Cuisiner peut être l’occasion de faire voyager vos papilles et de vous déconnecter le temps d’un repas ! Essayez des recettes thaïlandaises, indiennes, mexicaines… très souvent végétariennes et délicieuses !! Pour ma part, je suis complètement accro à la cuisine indienne, et il parait que mon dhal de lentilles corail est délicieux…
  • Simplifiez-vous la vie au maximum ! On pense souvent que l’alimentation végétale est plus compliquée, qu’elle prend plus de temps à préparer etc. C’est vrai dans la mesure où nous avons appris à composer nos repas depuis tout petit avec une viande ou un poisson + des légumes et des féculents, puis un produit laitier et un fruit. L’alimentation végétale n’est en réalité pas plus complexe : il suffit d’utiliser dans la journée essentiellement les 6 groupes alimentaires majeurs : légumes, fruits entiers, céréales complètes, légumineuses, oléagineux, et graines.
  • Ne consommez pas plus, par crainte de carences. Lorsqu’on débute une alimentation végétale, on a tendance à augmenter facilement les quantités d’aliments (surtout des féculents et des légumineuses), pour compenser le manque de protéines d’origine animale. On consomme ainsi finalement trop de calories et de protéines. L’idéal pour commencer, est de se faire accompagner par un professionnel pour éviter les carences, et apprendre à constituer des repas équilibrés et variés, qui apportent à notre organisme tous les nutriments dont il a besoin !
  • Rassurez-vous ! L’équilibre alimentaire se faire sur plusieurs repas, voire sur plusieurs jours. Le principal est de prendre plaisir avec une alimentation variée et gourmande. Au lieu de vous focaliser sur les quantités ou les éventuelles carences, focalisez-vous sur vos ressentis : votre corps est-il fatigué ? Vous réclame-t-il plus de nourriture ? Est-il full ? Ecoutez-vous ! Sachez également que la composition des menus de végétaliens qui n’y connaissent rien en nutrition sont plus proches des recommandations officielles que ceux d’omnivores qui n’y connaissent rien non plus !
  • Entourez-vous ! Rien de mieux pour se motiver, pour découvrir de nouvelles recettes, pour apprendre, que d’échanger avec d’autres personnes qui sont dans la même démarche que vous. Connaissez-vous des personnes dans votre entourage qui sont devenus végétariens ou végétaliens ? Contactez-les ! Demandez-leur quelles sont leurs meilleures astuces ! Si vous ne connaissez personne, cherchez dans votre ville s’il n’y a pas des groupes, des associations ou autres… En cherchant bien, il y a toujours quelqu’un qui connait quelqu’un qui connait quelqu’un… Et si vraiment vous ne trouvez personne, contactez-moi !
  • Soyez bienveillants avec vous-même. Ce n’est pas grave si tout n’est pas parfait ! Faites de votre mieux, c’est déjà génial !! Ne culpabilisez pas ! Je n’insisterai jamais assez sur ce point. C’est la clé d’une transition réussie !
  • Prenez du plaisir !

Et voilà ! Alors bien sûr ça parait facile comme ça. Vous allez certainement douter, vous démotiver de temps en temps, là encore c’est normal ! Vous allez parfois goûter des aliments que vous n’aimerez pas, rater certaines recettes… Mais n’oubliez pas pourquoi vous le faîtes. Limiter votre consommation de produit d’origine animale est VOTRE décision, elle est motivée par des valeurs fortes qui sont les vôtres. Quoi de plus épanouissant dans la vie que d’être en accord avec ses valeurs ? Gardez ça en tête, inspirez-vous de personnes positives et tout ira bien !